Appel décisif - Pastorale

Calais. 9h30 dimanche 18 février. Il règne une effervescence aux abords du lycée St Pierre. Nous descendons de nos voitures, jeunes et moins jeunes, tout heureux de goûter au soleil généreux qui semble décidé à illuminer notre journée. Quelques notes de musique indiquent aux uns et aux autres le lieu de rassemblement. On s’accueille, on s'inscrit, on ose lever les mains pour chanter, on passe autour du poignet un bracelet-souvenir de la journée … : c’est parti pour l’appel décisif 2018 !
Pour la première fois,  le pari est fait d’en faire une journée commune aux adultes et aux jeunes. 
Laurent Grzybowski donne le ton de la journée « Fais briller ta vie ! Tu seras un signe pour tes frères ».
Il y a de la joie à se retrouver ensemble et à partager. Il y a de la joie à écouter des personnes engagées dans l'Eglise raconter l’importance d'être soi, de sourire à la vie quoiqu'il se passe. Laurent raconte combien chanter est signe d’espérance, combien cela uni, combien cela peut être une belle manière de témoigner de la foi qui nous fait vivre. Endry a beaucoup touché les jeunes, lui adolescent rebelle, et aujourd'hui il se prépare à être prêtre. Il a su toucher les jeunes car son histoire est un peu la leur, la nôtre. Des doutes, des déceptions, des colères ...   Notre évêque affirme que les parcours des catéchumènes, leurs histoires, leurs vies partagées nourrissent sa prière et sa foi en révélant un Dieu toujours surprenant, attentif au plus petit : « Tu marches auprès de moi, j’ai du prix à tes yeux ».



 Ici, un temps de médiation est proposé autour d'un texte d'évangile ; là, on parle de la paix, on fabrique des colombes.
Le temps du pique-nique est l’occasion de nouvelles rencontres dans un esprit convivial, quasi familial. On improvise un jeu dans la cour de l'école. 
Dans une église St Pierre comble, chacun s’affaire à trouver une place. On répète encore quelques chants avant de goûter à un impressionnant moment de silence qui nous fait entrer dans la célébration. 

Un à un, les confirmands berckois ouvrent l'immense cortège Romain, Eugénie, Luc, Océane, Alexis, Audrey, Erwan... et celles et ceux qui s’approcheront de la table de l’eucharistie bientôt ( Athénaïs, Alice) reçoivent aussi autour du cou une écharpe blanche : « Souviens-toi de ton baptême. ». 









Puis les noms des catéchumènes sont égrainés. Baptiste et Thomas se sont levés et on dit " me voici" . Puis ils ont reçu à leur tour une écharpe violette et un cierge. Dans quelques semaines, au terme du carême, temps de préparation ultime à la réception des sacrements, Baptiste sera baptisé, Thomas le sera l'année prochaine.  



Quelle belle journée ... 
Un grand merci à tous... pour avoir fait de cette journée une lumière dans les vies de chacun... 


Posts les plus consultés de ce blog

Bal des 3e

Sensibilisation à la déficience visuelle - Classes de 4e